Notez ce post

Le quantitative easing (QE) est une politique monétaire utilisée par les banques centrales pour injecter de la liquidité dans l’économie en achetant des actifs financiers sur les marchés.

Un actif financier est tout instrument qui peut être utilisé pour investir de l’argent et qui possède une valeur marchande. Les actifs réels comprennent des biens tangibles tels que les immeubles, les terrains, les machines, les équipements, les matières premières, etc. Les actifs financiers comprennent des instruments tels que les actions, les obligations, les bons du Trésor, les fonds communs de placement, les options, les contrats à terme, les certificats de dépôt, les produits structurés, les monnaies étrangères, etc. Ces actifs financiers sont généralement utilisés pour investir de l’argent dans les marchés financiers et peuvent être achetés et vendus sur les marchés organisés tels que les bourses de valeurs.

Le QE est généralement utilisé lorsque les taux d’intérêt traditionnels sont proches de zéro et que les politiques traditionnelles de relance monétaire ne sont plus efficaces.

Il se compose principalement de deux étapes:

  1. La banque centrale achète des actifs financiers tels que des bons du Trésor et des obligations d’entreprise auprès des banques commerciales. Cela augmente la quantité de liquidités disponibles pour les banques, qui peuvent ensuite être utilisées pour prêter de l’argent aux entreprises et aux consommateurs.
  2. En achetant ces actifs, la banque centrale injecte de la liquidité sur les marchés financiers, en soutenant ainsi les cours des actifs, lesquels vont augmenter, ce qui va renforcer la confiance des investisseurs.
Poursuivre votre lecture  Le bitcoin a-t-il un avenir ?

Le but du QE est de stimuler l’économie en augmentant la consommation et les investissements, en réduisant les taux d’intérêt réels et en renforçant la confiance des investisseurs. Cela peut également contribuer à réduire le taux de chômage et à stimuler la croissance économique.

Il existe un lien potentiel entre le QE et l’inflation, car l’augmentation de la quantité de liquidités disponibles peut entraîner une hausse des prix. Cela se produit parce que lorsque les banques ont plus d’argent à prêter, les entreprises et les consommateurs peuvent emprunter davantage pour acheter des biens et des services, ce qui peut entraîner une hausse de la demande et, par conséquent, une hausse des prix.

Il est important de noter que le lien entre le QE et l’inflation n’est pas automatique, et d’autres facteurs tels que la productivité, la compétitivité, l’offre et la demande peuvent également influencer les prix. Et dans certaines situations, le QE peut même entraîner une baisse de l’inflation ou de la déflation (baisse générale et prolongée des prix).

En outre, les banques centrales peuvent utiliser d’autres outils pour contrôler l’inflation, tels que la fixation des taux d’intérêt, la communication sur les politiques monétaires futures et la surveillance des indicateurs de l’inflation.

Vianney