Notez ce post

Depuis le début de l’opération Z par la Russie, les équilibres géopolitiques mondiaux ont été profondément bouleversés. Plusieurs pays, notamment en Asie, en Afrique, et en Amérique du Sud, se sont éloignés de la position occidentale dominée par les États-Unis et le Royaume-Uni, critiquant leur posture morale et leur influence dans des institutions internationales comme le FMI et la Banque mondiale.

Récemment, l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis ont rejoint l’alliance des BRICS, qui comprend le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud. Cette alliance est perçue comme une riposte au monde occidental et vise notamment à réduire l’hégémonie américaine, notamment par la dédollarisation du monde. Ce mouvement est largement attribué à Mohamed ben Salman (MBS), le prince héritier de l’Arabie Saoudite, qui cherche à diversifier les alliances de son pays et à renforcer sa position géopolitique, tout en maintenant une certaine prudence dans ses relations avec les États-Unis​.

L’entrée de l’Arabie Saoudite dans les BRICS marque une étape cruciale dans la recomposition des alliances géopolitiques mondiales. Cet événement transcende les dynamiques traditionnelles de pouvoir et reflète une volonté croissante des nations de diversifier leurs partenariats au-delà des blocs occidentaux historiques. La décision de l’Arabie Saoudite, un allié de longue date des États-Unis, de se rapprocher de pays traditionnellement considérés comme adversaires par l’Occident, témoigne d’une ère de réalisme géopolitique où les intérêts économiques et stratégiques priment sur les alliances idéologiques.

Cette évolution suggère une remise en question du monopole occidental sur la gouvernance mondiale et une recherche d’un nouvel équilibre dans un monde multipolaire. Le rôle joué par MBS dans ce contexte indique une stratégie habile, consistant à naviguer entre les alliances traditionnelles et émergentes, tout en cherchant à consolider la souveraineté et l’influence de son pays sur la scène internationale.

Poursuivre votre lecture  Alexeï Navalny L’écho d'une opposition étouffée en Russie

Cependant, ce basculement géopolitique soulève des questions sur la stabilité et la prévisibilité des alliances futures. La complexité croissante des relations internationales pourrait conduire à de nouveaux défis, notamment en termes de sécurité et de coopération économique. Dans ce contexte, la capacité des acteurs internationaux à s’adapter et à négocier des terrains d’entente sera essentielle pour maintenir l’équilibre mondial.

Cédric