Après le report des examens prévus à l’université de Nanterre, de Rennes-2 ou et dernièrement de Nantes sous la pression de bloqueurs luttant contre le système Parcoursup et la loi Orientation et Réussite des Etudiants (ORE) dite Loi Vidal, accusée d’instaurer une sélection à l’entrée de l’université, L’Obs  a eu accès aux vœux d’affectation dans le supérieur enregistrés par les élèves de terminale. Résultat : un plébiscite pour les filières les plus sélectives.

Ainsi, Le nombre de candidats ayant émis au moins un vœu en IUT, en BTS et en prépa, a augmenté respectivement de 25,9%, de 15,5% et de 11,7%, et les formations sélectives concentrent à elles seules les deux tiers des vœux.

En droit et en Staps, les deux filières où la demande excède traditionnellement les capacités d’accueil, le nombre de candidats chute de 18 et 10%. Didier Delignières, le président de la conférence des doyens Staps indique  » On aura beaucoup moins d’étudiants déconnectés, les jeunes se sont informés et ont manifestement pris conscience de l’exigence de nos formations. « 

Le plébiscite pour les filières les plus sélectives aura-t-il raison de bloqueurs pratiquant une dictature de la minorité ?

    Eloane